I Me Mine

Livre publié en 1980
 

En 1980 est sorti un livre étonnant et peu accessible, I Me Mine. Étonnant car, pour la toute première fois (et c'est un fait unique jusqu'à aujourd'hui), un des ex-Beatles écrivait un livre sur sa vie. Peu accessible car le livre en question était publié dans une édition prestigieuse et chère, à quelques 2 000 exemplaires. Heureusement, il fut depuis publié dans des éditions plus abordables, permettant à tous de le lire. Mais qu'est vraiment ce livre ?

Couverture de I Me Mine
Couverture de l'édition 2007 de I Me Mine.

Dans une préface pleine d'humour, George revient sur les origines du livre : les éditions Genesis lui auraient proposé en 1977 de réaliser un beau livre à partir de ses archives, notamment des brouillons de ses chansons, de photos, et de textes qu'il écrirait. La qualité d'un livre relié en cuir séduit Harrison, qui ajoute dans sa préface : « On devait l'appeler The Big Leather Job [la grosse affaire en cuir], mais il a finalement été connu sous le titre d'I Me Mine, car on peut le voir comme une petite divagation de l'égo. J'ai souffert pour ce livre ; maintenant, à votre tour ».

Autobiographie, le mot reste en réalité assez inadapté, car c'est un OVNI qui nous est livré ici, en trois parties. La première, d'une cinquantaine de pages, est un retour en plusieurs chapitres sur différents aspects de la vie du musicien : sa jeunesse, l'Inde, la musique, les courses automobiles... Le tout est écrit à quatre mains : en italique, les textes explicatifs de Derek Taylor, proche des Beatles également ami intime de Harrison, entrecoupent les déclarations de ce dernier. Inutile donc d'attendre de I Me Mine un retour exhaustif sur les 37 ans qu'avait alors vécus George Harrison : il s'agit plutôt d'échanges d'anecdotes, de pensées, parfois de philosophie. Un fourre tout assez désorganisé, et pas déplaisant pour autant.

La deuxième partie contient 48 photos en noir et blanc, une par page, autour de l'univers de George Harrison : un peu de tout, des images de l'époque Beatles, du Concert for Bangladesh, de ses amis et activités... et même une boîte de chocolats Good News, inspiratrice de la chanson Savoy Truffle !

La troisième partie est la plus importante : elle contient les textes retranscrits, et souvent des images des brouillons originaux (et de certains réécrits) de presque toutes les chansons écrites par George Harrison entre 1963 et 1979 (donc de With The Beatles à George Harrison). Pour chaque chanson, on trouve également des commentaires de l'auteur, allant d'un court paragraphe à plusieurs pages. Des analyses à postériori, et éclaircissement sur le sens profond de ces paroles. On compte quelques absences, notamment les deux chansons publiées sur Help!, I Need You et You Like Me Too Much, mais aussi I Dig Love et Hear Me Lord publiées sur All Things Must Pass.

Ce livre est à recommander aux fans et passionnés de George Harrison, désireux de mieux connaître ce qui se cachait derrière les chansons. Le lecteur lambda risque en revanche d'être déçu car le livre est loin de donner une vision globale de son auteur. L'un des premiers déçus fut John Lennon, dépité de ne pas être assez cité dans I Me Mine : cela déteriora encore plus ses relations avec Harrison, ce que ce dernier vécut assez mal : en effet, Lennon mourrut quelques mois plus tard, le 8 décembre 1980.

Avec les rééditions, I Me Mine n'est désormais plus une pièce de musée : on peut avec de la chance se le procurer pour moins de 10€. Une bonne raison de l'ajouter à sa collection.

Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement