Love You To

Revolver, 1966
 

Avec Taxman et I Want to Tell You, Love You To est l'une des trois chansons signées Harrison sur Revolver. C'est aussi la première chanson de George qui révolutionne totalement le style des Beatles. Depuis 1965 et le tournage de Help!, l'Inde est omniprésente dans son esprit. Il a d'ailleurs appris, par passion, à jouer du sitar avec le célèbre Ravi Shankar. La philosophie indienne le berce, de même que la musique de ce pays. Plus question, donc, de chanter de gentillettes chansons d'amour comme I Need You.

Si Love You To garde un fond de chanson d'amour, son message va bien au de là du simple « je t'aime ». Désormais, le chanteur réfléchit sur la vie, sur sa durée. Du haut de ses 23 ans, George a radicalement muri : il s'agit maintenant d'aimer avant que le temps ne fasse son œuvre. Car, comme le rappelle Harrison, « a life time is so short » (« la vie est tellement courte ») qu'on ne peut perdre son temps à se poser des questions. Le constat est pessimiste, et radicalement opposé à ce que les Beatles avaient chanté jusque là. Le message n'est d'ailleurs pas isolé sur l'album : avec des chansons comme Tomorrow Never Knows et I'm Only Sleeping, Lennon réfléchit également à la façon d'aborder la vie... et la mort.

Musiciens :
  • George Harrison : chant, guitare, basse, tampura, sitar (?)
  • Ringo Starr : tambourin
  • Anil Bhagwat : tablâ

Passée cette question de fond, on pourrait s'attendre à une chanson gardant un caractère pop. C'est ici que George surprend le plus. Fini le rock, les guitares, la batterie. La chanson est interprétée avec des instruments indiens. Les autres Beatles n'interviennent que peu. Paul McCartney enregistre des chœurs finalement supprimés, et Ringo Starr joue du tambourin. Lennon n'intervient pas. La chanson avait au départ été enregistrée, durant deux prises, à la guitare seule, puis sont ajoutés les instruments indiens.

Un sitar
George Harrison joue-t-il du sitar sur Love You To ? Les avis sont partagés.

Sur ce détour vers l'Inde, le journaliste Simon Leng propose une intéressante théorie. Harrison, lassé de se voir dans l'ombre du duo Lennon/McCartney, aurait décidé de se démarquer par le style. Le résultat est en effet radical. Qui plus est, sur les trois chansons indiennes de Harrison (Love You To, Within You Without You et The Inner Light), les interventions des autres Beatles sont très réduites, parfois même inexistantes. Un pied de nez à la mauvaise volonté de ses partenaires lorsqu'il s'agissait de travailler les chansons de George ?

L'enregistrement se déroule donc le 11 avril 1966 (l'ajout de tambourin de Ringo, ainsi que les chœurs avortés de Paul, survenant le 13). Le tablâ est joué par un musicien indien, Anil Bhagwat, comme rapporté sur les fiches techniques remplies par les studios et la pochette du disque. Le musicien commente d'ailleurs l'événement en le décrivant comme un des meilleurs moments de sa vie. Le joueur de sitar est en revanche plus difficile à identifier. George Harrison était-il assez expérimenté pour en jouer ? C'est ce que semblent penser, notamment, Mark Lewisohn et Simon Leng, ce dernier trouvant d'ailleurs des touches occidentales dans le jeu. À l'inverse, Alan Pollack, musicologue qui a disséqué toutes les chansons des Beatles, pense que le solo est trop complexe pour être le fait de Harrison à cette époque. Ian McDonald pense de son côté que le professeur de sitar de George à joué sur le disque en refusant d'être crédité. Le mystère reste entier.

Des trois chansons indiennes de George, Love You To est probablement la moins séduisante pour nos oreilles occidentales. Plus rauque, plus sombre que les deux autres, elle peine à toucher le public. À l'inverse, les critiques musicaux exultent : pour la première fois, un musicien occidental a compris les codes de leur musique et a su les utiliser sans les dénaturer. Symbolique de la philosophie de George, ce titre l'introduit dans Yellow Submarine, le dessin animé de 1968. Malgré cela, la chanson est assez peu connue et marquante. Il faut dire qu'au milieu de Revolver, elle a vite fait de passer inaperçue tant la qualité de l'album est déstabilisante. C'est pourtant une chanson incontournable pour comprendre la pensée de George.

Paroles :
Each day just goes so fast
I turn around - it's past
You don't get time to hang a sign on me

Love me while you can
Before I'm a dead old man

A lifetime is so short
A new one can't be bought
But what you've got means such a lot to me

Make love all day long
Make love singing songs

There's people standing round
Who screw you in the ground
They'll fill you in with all their sins you'll see

I'll make love to you
If you want me to
Chaque jour passe tout simplement si vite,
À peine je me retourne, qu'il est déjà passé
Tu n'as pas le temps de me mettre une étiquette.

Aime moi tant que tu le peux,
Avant que je sois un homme mort.

La vie est trop courte,
On ne peut en acheter une nouvelle,
Mais ce que tu as signifie tant pour moi.

Fais l'amour toute la journée,
Fais l'amour en chantant des chansons.

Il y a des gens alentour,
Qui te jettent par terre,
Il te rempliront totalement de leurs péchés, tu verras.

Je te ferai l'amour,
Si tu veux que je le fasse.



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement