I Me Mine

Let It Be, 1970
 
Pochette de Let It Be
I Me Mine est la dernière chanson enregistrée pour Let It Be, dernier album des Beatles.

Comment concilier vie de rock star et engagement spirituel ? C'est la question qui taraude George Harrison en 1969, lors des sessions d'enregistrement de ce qui est alors le projet Get Back. L'ambiance délétère des sessions d'enregistrement qui se déroulent dans les studios de Twickenham sous les caméras de Michael Lindsay-Hogg contribue également à sa déprime. Les images du film, jamais ressorti officiellement depuis 1970, sont en effet assez parlantes : Lennon y apparaît comme n'ayant d'yeux que pour Yoko Ono, qui reste la plupart du temps prostrée dans un coin ; McCartney, obsédé par la recherche du résultat parfait, dirige les enregistrements d'une main de fer, ce qui froisse la susceptibilité de ses collègues ; Harrison est pour sa part frustré de ne pas voir son talent jugé à sa juste valeur. Le pauvre Ringo, perché derrière sa batterie, ne peut que regarder le tout d'un air dépité.

C'est donc dans ce contexte d'égos exacerbés que nait I Me Mine, composée sur un tempo de valse. Le texte dénonce l'omniprésence de cette obsession pour soi qu'ont tous les hommes ; Harrison, lucide, se met lui-même dans le lot en rappelant que même sa lamentation est une expression de l'ego. Le texte, qui trouve de nombreuses correspondances dans la société de l'époque ou actuelle, est donc particulièrement pertinent dans ce contexte d'enregistrements troublés (George finira d'ailleurs par quitter le studio, par dépit). Au début du mois de janvier, Harrison présente sa chanson à ses collèges : les images du film Let It Be montrent Ringo, George et Paul interprétant une ébauche de la chanson tandis que John et Yoko se mettent à danser la valse. Cependant, à aucun moment durant les sessions de 1969, la chanson n'est définitivement enregistrée.

L'inclusion d'I Me Mine dans le film Let It Be pousse les Beatles à décider de l'enregistrer pour l'inclure sur l'album devant accompagner le film. Il est donc décidé de l'enregistrer, au tout début du mois de janvier 1970. Lennon, alors au Danemark, est absent. Dans la mesure où il a quitté le groupe quelques mois plus tôt, il est peu probable qu'il aurait participé si ses disponibilités le lui avaient permis. Ce sont donc les « Threetles », comme on les surnommera, qui se réunissent à Abbey Road le 3 janvier 1970 pour enregistrer ce qui sera donc la toute dernière chanson du groupe.

Musiciens :
  • George Harrison : chant, guitares
  • Paul McCartney : chœurs, basse, orgue Hammond, piano électrique
  • Ringo Starr : batterie
  • Un orchestre composé de 18 violons, 4 altos, une harpe, trois trompettes et trois trombones

Harrison plaisante sur la situation en introduisant un des enregistrements par cette phrase (reprise sur le disque Anthology 3) : « Vous avez tous lu que Dave Dee n'est plus avec nous, mais Mickey, Tich et moi comptons bien poursuivre le bon travail qu'on a toujours fait au [studio] numéro deux », faisant référence à un obscur groupe britannique de l'époque. Seize prises sont réalisées, avec Harrison à la guitare et au chant, McCartney à la basse et Starr à la batterie. Sur la seizième prise sont rajoutés de l'orgue, du piano électrique, et plus de guitares. La chanson dure alors 1 minute 34.

Comme les autres chansons de Let It Be, elle échoue dans un premier temps sur le bureau de Glyn Johns, qui ne parvient à produire un travail jugé convenable. Fin mars arrive Phil Spector, qui décide de faire de nombreux ajouts à plusieurs chansons, notamment The Long and Winding Road, Across the Universe et I Me Mine. Jugeant cette dernière trop courte, il copie le refrain et le dernier couplet, et les rejoue à la fin de la chanson, portant sa durée à 2 minutes 25. Le 1er avril, il fait enregistrer des chœurs supplémentaires, ainsi qu'une orchestration, que Ringo accompagne à la batterie.

Let It Be sort le 8 mai 1970. La fin des Beatles ayant été annoncée entre temps, il se vend énormément, mais l'album laisse dubitatif une partie du public. La production de Phil Spector ne fait en effet pas l'unanimité, y compris au sein du groupe. Lennon adore, McCartney déteste. En 2003, ce dernier produit avec George Martin une nouvelle version de l'album, Let It Be... Naked, en supprimant les ajouts de Spector. I Me Mine conserve sa longueur, mais en sort bien plus épurée. Entre temps, la version originale d'une minute 34 avec les paroles de Harrison en introduction a été publiée sur Anthology 3.

Restant assez peu connue, I Me Mine, très bonne chanson, a été choisie comme titre pour l'autobiographie qu'a publiée George Harrison en 1980 : cela reflète assez bien l'humour de son auteur. La version déspectorisée de la chanson figure pour sa part dans la sélection du jeu vidéo The Beatles: Rock Band parmi une quarantaine d'autres chansons du groupe. George ne l'a en revanche jamais interprétée en concert.

Paroles :
All through the day I me mine, I me mine, I me mine,
All through the night I me mine, I me mine, I me mine,
Now they're frightened of leaving it,
Everyone's weaving it,
Going on strong all the time,
All through the day I me mine.

I me me mine,
I me me mine,
I me me mine,
I me me mine.

All I can hear I me mine, I me mine, I me mine,
Even those tears I me mine, I me mine, I me mine,
No-one's frightened of playing it,
Everyone's saying it,
Flowing more freely than wine,
All through the day I me mine.

I me me mine,
I me me mine,
I me me mine,
I me me mine.

All I can hear I me mine, I me mine, I me mine,
Even those tears I me mine, I me mine, I me mine,
No-one's frightened of playing it,
Everyone's saying it,
Flowing more freely than wine,
All through your life I me mine.
Toute la journée, je moi mon, je moi mon, je moi mon,
Toute la nuit, je moi mon, je moi mon, je moi mon,
Maintenant ils ont peur de le laisser,
Tout le monde le tisse,
Le renforceant tout le temps,
Toute la journée, je moi mon.

Je moi moi mon,
Je moi moi mon,
Je moi moi mon,
Je moi moi mon.

Tout ce que je peux entendre, je moi mon, je moi mon, je moi mon,
Même ces larmes, je moi mon, je moi mon, je moi mon,
Personne n'a peur de le jouer,
Tout le monde le dit,
Coulant plus librement que du vin,
Toute la journée, je moi mon.

Je moi moi mon,
Je moi moi mon,
Je moi moi mon,
Je moi moi mon.

Tout ce que je peux entendre, je moi mon, je moi mon, je moi mon,
Même ces larmes, je moi mon, je moi mon, je moi mon,
Personne n'a peur de le jouer,
Tout le monde le dit,
Coulant plus librement que du vin,
Toute ta vie, je moi mon.



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement