Wonderwall Music

 
Wonderwall Music pochette réduite

Wonderwall Music

Publié le 1er novembre 1968 (UK) et le 2 décembre 1968 (US) chez Apple Records.

Enregistré à Londres en décembre 1967, et à Bombay du 9 au 15 janvier.

19 morceaux, 45:43 minutes

49e position aux États-Unis
 

Wonderwall Music est l'album des premières. Premier travail solo pour George Harrison ; premier album publié par le label Apple des Beatles, et pour certains puristes, premier album solo d'un des Beatles. Sur ce dernier point, on pourrait discuter longtemps, Paul McCartney ayant participé l'année précédente à la bande originale orchestrale de The Family Way aux côtés de George Martin. Côté grandes premières, il en connaît une plus négative : c'est également le premier album détruit par le label, et assez peu réédité depuis.

Qu'en est-il exactement ? Fin 1967, le réalisateur Joe Massot contacte Harrison pour composer la bande originale de son film Wonderwall (qui présenta notamment Jane Birkin au public). Il ne donne aucune condition : il veut simplement George Harrison, quel que soit le résultat. Le guitariste, en pleine période indienne, se dit alors : « Je vais leur refiler une anthologie de la musique indienne, ça va peut-être initier quelques hippies ».

Limiter Wonderwall Music à une anthologie de musique indienne serait réducteur. Certains morceaux s'éloignent clairement de ce schéma initial. Ainsi, Cowboy Music est plus proche de l'air d'harmonica joué à dos de mule par un chercheur d'or en plein Far Ouest que des musiques venues d'Orient, tandis que le piano bastringue et la trompette de Drilling at Home se perdent dans un bœuf dissonnant bien occidental. D'ailleurs, dans la liste de noms inconnus de ceux qui ont participé à l'album se cachent Eddie Clayton et Richie Snare, qui sont en réalité Eric Clapton et Ringo Starr.

Reste que la grande majorité de l'album fait une importance place aux sitars, tâblas et autres instruments indiens dont Harrison est alors friand. Pour laisser libre court à ses idées sans pour autant gâcher le travail par son manque d'expérience, il s'envole pour Bombay et y fait enregistrer toutes les pistes requises par des musiciens locaux (il en profite pour leur faire enregistrer la piste instrumentale d'une future chanson des Beatles, The Inner Light). Certes, ceux qui ont tendance à s'ennuyer à l'écoute des percées indiennes des Beatles telles que Within You Without You auront du mal à écouter ces morceaux ; les autres y trouveront une atmosphère relaxante et, il faut bien le dire, déstabilisante.

L'album est d'autant plus déstabilisant que Harrison reste derrière les manettes : ne vous attendez pas à entendre sa voix une seule seconde ; aucun morceau de l'album n'est chanté. Le tout est, effectivement, une bande originale très adaptée au film (qui fut, par ailleurs, un flop), mais reste un des travaux de George Harrison les plus difficiles d'accès, après Electronic Sound. On est très loin des albums grand public qu'il présente par la suite.

Premier album publié sur le label des Beatles, Apple Records, il est également le premier à être détruit. Il est par la suite réédité sur CD, donnant l'occasion à son auteur de se rappeler sa création dont il n'avait que peu de souvenirs. Longtemps devenu une rareté que seuls les fans les plus acharnés pouvaient dénicher, il est remastérisé et publié en 2014 à l'occasion de la sortie de The Apple Years, coffret regroupant les six premiers disques de Harrison. Wonderwall Music s'y voit ajouter trois pistes bonus, dont une version instrumentale de The Inner Light. L'occasion de redécouvrir cet album dépaysant, mais pas désagréable pour autant.

Liste des morceaux
  1. Microbes
  2. Red Alady Too
  3. Tabla and Pakavaj
  4. In the Park
  5. Drilling at Home
  6. Guru Vandana
  7. Greasy Legs
  8. Sky-Ing
  9. Gat Kirwani
  10. Dream Scene
  11. Party Seacombe
  12. Love Scene
  13. Crying
  14. Cowboy Music
  15. Fantasy Sequins
  16. On the Bed
  17. Glass Box
  18. Wonderwall to Be Here
  19. Singing Om



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement