It's All Too Much

Yellow Submarine, 1969 
 

L'implication de George Harrison dans la période psychédélique des Beatles peut, au premier abord, sembler moindre de celles de Lennon et McCartney. L'enregistrement de Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band semble l'avoir passablement ennuyé, et sa contribution à l'indienne ; Within You Without You est d'un style assez éloigné du reste de l'album. Pourtant, George était loin d'être étranger à ce mouvement alimenté à grand renfort de L.S.D. : sa première contribution (finalement rejetée) à Pepper's en témoigne : Only a Northern Song, sous son aspect brouillon, porte bien des traits du psychédélisme d'un Lucy in the Sky with Diamonds.

Yellow Submarine
Only a Northern Song est publiée sur la bande originale du dessin animé Yellow Submarine avec trois autres chansons inédites.

George est un familier du L.S.D. depuis 1965. C'est à l'occasion d'un repas chez un ami dentiste que lui, Lennon et leurs épouses ont été initiés à cette drogue dont la presse commençait à parler à mi-mots. En fin de repas, l'ami en question glisse en effet dans leurs tasses un sucre imbibé de la substance. C'est parti pour un trip qui change radicalement leur vision du monde. Pour George, c'est une illumination ; le début de la conscience que quelque chose de plus grand existe. En août, il en reprend à l'occasion d'une soirée durant laquelle John a l'idée de sa chanson She Said She Said, suite à une discussion sous acide avec Peter Fonda. Dès 1966, Harrison est ardent consommateur de cette drogue qui accroît et stimule sa créativité. C'est, dira t-il ensuite, un moyen particulièrement efficace d'entrevoir les chemins auxquels mène la méditation ; une porte d'entrée vers quelque chose de plus grand.

Pourtant, l'expérience est courte. En août 1967, George et Pattie se rendent à San Francisco, dans le quartier de Haight-Ashbury, capitale informelle de ce qui deviendra le Summer of Love. La désillusion est grande. Là où George s'attendait à voir une foule de gens qui, comme lui, ont été éveillés et ont découvert la vraie signification du monde, il ne croise que des jeunes défoncés, qui le prennent pour un messie moderne et lui proposent des joints. C'en est fini du L.S.D. qui, dans l'esprit de George, n'a jamais été une fin en soi. Désormais, seule la méditation contribuera à ses expériences mystiques.

C'est peu avant cette désillusion que George Harrison compose It's All Too Much, sorte de carnet de notes chanté de son expérience du L.S.D. : sous des dehors poétiques, la chanson essaie de raconter au plus près ce que l'on ressent lorsque l'on est sous-acide. Très vite, la structure (ou absence de structure) du morceau est travaillée pour correspondre à cette atmosphère. Quant au texte, George explique dans son autobiographie I, Me, Mine qu'il l'avait écrit la chanson « à la manière d'un enfant à partir des réalisations qui me sont apparues pendant et après certaines expériences du L.S.D. et qui ont ensuite été confirmées par la méditation ».

L'enregistrement a une particularité : il n'est pas enregistré dans les habituels studios d'Abbey Road, mais aux studios De Lane Lea de Londres. La première séance a lieu le 25 mai 1967, pour enregistrer la base rythmique de la chanson (batterie, orgue, guitare et basse). Le lendemain, l'enregistrement prend une autre tournure, avec l'ajout d'effets Larsen, de percussions et bruitages divers, du chant, et des choeurs qui se poursuivent en fin de chanson, permettant à Lennon et McCartney d'improviser en scandant un « Too Much ». Enfin, le 2 juin, trompettes et clarinette sont ajoutés au cours d'une session qui dure six heures, deux fois plus que prévu à l'origine. Il faut dire que George est assez indécis, et élabore progressivement ce qu'ils doivent jouer. L'opération est compliquée par le fait que, comme les autres Beatles, George Harrison ne sait pas écrire la musique.

Musiciens :
  • George Harrison : chant, guitare, orgue
  • John Lennon : chœurs, guitare
  • Paul McCartney : chœurs, basse
  • Ringo Starr : batterie, tambourin
  • David Mason : trompettes
  • Paul Harvey : clarinette

Une fois terminée, la chanson doit patienter de nombreux mois dans les placards des studios d'EMI, le groupe n'en ayant pas l'utilité. Il est finalement décidé de l'utiliser pour le dessin animé Yellow Submarine en cours de production. Un premier mixage est préparé par le producteur George Martin en octobre 1967, et accepté par l'équipe du film. L'année suivante, un nouveau mixage est réalisé après la sortie du film, expliquant la différence entre la version diffusée dans celui-ci, et celle finalement sortie en album.

It's All Too Much apparaît donc pour la première fois aux yeux du public dans le dessin animé Yellow Submarine, entonnée lors de la scène de liesse finale. Un couplet inédit est présent dans cette version, George Harrison y chantant : « Nice to have the time to take this opportunity/Time for me to look at you and you to look at me. » (« Il est bon d'avoir du temps pour cette opportunité/Du temps pour que je te regarde et que tu me regardes. »).

Pour ne pas concurrencer l'« album blanc » sorti fin 1968, il est décidé de retarder la sortie des chansons issues du film. It's All Too Much est donc publiée en janvier 1969 sur l'album Yellow Submarine, qui ne contient que six chansons des Beatles, dont deux déjà publiées. Parmi les quatre inédits, deux sont l'œuvre de George, It's All Too Much et Only a Northern Song. Ces deux morceaux sont souvent considéré comme le sommet atteint par leur auteur en matière de psychédélisme. Peut-être difficiles d'accès au premier abord, elles sont en réalité de véritables pépites lorsque l'auditeur y est réceptif. À la fois onirique et cosmique, It's All Too Much est un digne compagnon à Tomorrow Never Knows, écrit par John Lennon en 1966.

En 1999, la chanson a été éditée pour être écoutée en son surround sur l'album Yellow Submarine Songtrack, pour une immersion totale dans cet univers bigarré. Outre les six chansons de l'album original, le disque propose neuf autres chansons présentes dans le dessin animé, dont deux de George, Think for Yourself et Love You To.

Paroles :
It's all to much
It's all to much

When I look into your eyes, your love is there for me
And the more I go inside, the more there is to see

It's all too much for me to take
The love that's shining all around you
Everywhere, it's what you make
For us to take, it's all too much

Floating down the stream of time, of life to life with me
Makes no difference where you are or where you'd like to be

It's all too much for me to take
The love that's shining all around here
All the world is birthday cake,
So take a piece but not too much

Sail me on a silver sun,
For I know that I'm free
Show me that I'm everywhere,
And get me home for tea

It's all to much for me to see
A love that's shining all around here
The more I am, the less I know
And what I do is all too much

It's all too much for me to take
The love that's shining all around you
Everywhere, it's what you make
For us to take, it's all too much

It's too much.....It's too much

With your long blonde hair and your eyes of blue(x2)
You're too much

Too much too much too much

C'est vraiment trop !
C'est vraiment trop !

Quand je regarde dans tes yeux, ton amour est là pour moi,
Et plus je vais à l'intérieur, plus il y a à voir

C'est vraiment trop à recevoir pour moi
L'amour qui brille autour de toi
Partout, c'est ce que tu fais
Pour nous, le recevoir, c'est vraiment trop

Flotter le long du courant du temps, de vie en vie avec moi
Ne fait aucune différence où que tu soies ou veuilles être

C'est vraiment trop à recevoir pour moi
L'amour qui brille partout ici
Le monde entier est un gâteau d'anniversaire,
Donc prends en une part, mais pas trop.

Fais moi naviguer sur un soleil d'argent,
Car je sais que je suis libre
Montre moi que je suis partout,
Et ramène moi à la maison pour l'heure du thé

C'est vraiment trop à voir pour moi
L'amour qui brille partout ici
Plus je suis, moins je sais
Et ce que je fais est vraiment trop.

C'est vraiment trop à recevoir pour moi
L'amour qui brille autour de toi
Partout, c'est ce que tu fais
Pour nous, le recevoir, c'est vraiment trop

C'est trop... C'est trop...

Avec tes longs cheveux blonds et tes yeux bleus (bis)
Tu es trop...

Trop ! Trop !
 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement