While My Guitar Gently Weeps

The Beatles (album blanc), 1968
 

Attention, chanson d'exception. While My Guitar Gently Weeps est souvent considérée comme la première grande chanson de George. Il serait exagéré de négliger les travaux précédents. George avait su écrire des textes puissants et bien construits, mais c'est certainement la première fois qu'il se lance dans une grande chanson à l'occidentale. Virage étonnant, alors qu'il publiait quelques mois plus tôt Wonderwall Music, bande originale principalement composée d'airs indiens ! Une explication pourraît être le bilan plus que mitigé du séjour des Beatles en Inde qui l'aura poussé à se retourner vers le rock.

Album blanc, pochette
While My Guitar Gently Weeps est une des quatre chansons de George publiées sur l'album blanc.

L'origine de la chanson est pourtant encore orientale. En pleine lecture du Yi Jing (le livre chinois des transformations), George est inspiré par le concept de hasard, et décide de composer une chanson à partir des deux premiers mots qu'il lira en ouvrant un livre. Ces mots sont « Gently weeps » (« pleure gentiment »). Ne reste donc plus qu'à écrire un texte élaboré sur le sujet. Les paroles aboutissent à un constat attristé sur le monde : le chanteur le regarde, et voit ce qui ne va pas de façon souvent vague. Il s'inquiète de la façon dont l'auditeur a pu être perverti, transformé par le monde, la société. Le message, plus métaphorique et poétique, reste tout à fait engagé.

Les enregistrements des Beatles en 1968 se déroulent dans un climat particulièrement chaotique. Suite au séjour du groupe en Inde, chacun a un grand nombre de chansons en réserve, et est pressé de les enregistrer. Qui plus est, les membres du groupe se montrent de plus en plus dirigistes pour obtenir le résultat qu'ils souhaitent. L'ambiance est à ce point dégradée que l'ingénieur du son Geoff Emerick, a qui on devait les innovations des derniers albums, a décidé de ne plus travailler avec le groupe. Ringo l'a également quitté quelques jours durant les séances, dépité par l'ambiance. Pour George, c'est d'autant plus frustrant qu'il sait que ses chansons seront, comme d'habitude, enregistrées sur la fin. Alors que le travail a commencé fin mai, il doit donc attendre le 25 juillet pour qu'une session concerne une de ses créations, en l'occurrence While My Guitar Gently Weeps.

Les premières versions diffèrent radicalement du résultat final. George y chante seul, accompagné de sa guitare acoustique. On est à des lieux de la déferlente de pianos, orgues et solos de guitare de la version publiée sur l'album. Cette version basique, seule version enregistrée le 25 juillet, est publiée en 1996 sur l'album Anthology 3 et vaut franchement le détour. La voix de George y est émouvante, le son pur... En 2006, lors de la création de la bande originale du spectacle Love, le producteur George Martin a composé un accompagnement orchestral spécifique pour cette version : l'ensemble est également séduisant.

Les jours passent ensuite et les sessions sont accaparées par le travail sur le single Hey Jude, ainsi que sur Not Guilty, une chanson que George ne publiera finalement qu'en 1979 sur son album George Harrison. Ce n'est que le 16 août que le travail reprend. Au cours de 14 pistes, Ringo à la batterie, Paul à la basse, John à l'orgue et George à la guitare tentent d'enregistrer une piste rythmique. Le travail cesse à nouveau : George décide à la dernière minute de partir passer quelques jours en Grèce à partir du lendemain. C'est ensuite Ringo qui quitte le groupe, dépité, pour profiter le la compagnie de Peter Sellers sur le yacht de celui-ci.

Eric Clapton et George Harrison (1980s)
Ami fidèle, Eric Clapton (à gauche) intervient sur la chanson pour deux solos mémorables.
Musiciens :
  • George Harrison : chant, guitare acoustique, orgue Hammond
  • Paul McCartney : chœurs, basse, piano, orgue Hammond
  • John Lennon : guitare électrique
  • Ringo Starr : batterie, tambourin
  • Eric Clapton : solos de guitare électrique

La séance suivante, le 3 septembre, se fait donc sans lui. Elle est avant tout technique. Le groupe vient de découvrir les avantages du magnétophone huit-pistes (ils en avaient jusqu'à présent quatre seulement) et tout a dû être transferré sur celui récemment acquis par les studios Abbey Road. George cherche ensuite des façons de faire réellement pleurer sa guitare, en envisageant tout d'abord de passer des solos à l'envers. La chose n'aboutit pas. Le 5, alors que Ringo vient de revenir, de nouvelles prises sont testées, puis George, déçu, décide de reprendre à zéro. On est déjà à la dix-septième prise. On en comptera 44 à la fin de la journée. Celle qui est finalement choisie par George est assez proche du résultat final.

La séance du lendemain prend un tour inattendu. Le matin, George reçoit une visite de son ami Eric Clapton et lui propose de jouer un solo de guitare sur la chanson. Ce dernier est gêné. Personne n'a jamais fait de solo sur une chanson des Beatles à part eux ! « Et alors ? C'est ma chanson. » répond Harrison. Il montre ainsi qu'il est particulièrement dépité de l'attitude du reste du groupe vis-à-vis de sa chanson. Comme il l'expliquera plus tard, inviter un musicien étranger au groupe force les autres à se comporter décemment. La même chose se fera, l'année suivante, avec l'invitation de Billy Preston lors des sessions de Let It Be. Chacun donne donc du meilleur de lui-même pour compléter la chanson : les deux solos légendaires de Clapton sont enregistrés ce jour là, ainsi que des notes d'orgue supplémentaires. Paul ajoute une ligne de basse fuzz, et George enregistre le chant.

Publiée en novembre 1968 sur le double album sobrement intitulé The Beatles et vite surnommé « l'album blanc », While My Guitar Gently Weeps est la plus connue des quatre chansons de George à y être présentes (deux par disque). Le reste du groupe, bien qu'ayant été réticent durant les premiers temps de l'enregistrement, la reconnaît comme une grande chanson et elle devient vite un des standards de George. Elle sera notamment publiée en 1975 sur la première compilation de son œuvre. Il la reprendra également sur ses deux albums en concert, le Concert for Bangladesh et le Live in Japan. Une chanson tout simplement incontournable.

Paroles :
I look at you all see the love there that's sleeping
While my guitar gently weeps
I look at the floor and I see it needs sweeping
Still my guitar gently weeps.

I don't know why nobody told you
How to unfold your love
I don't know how someone controlled you
They bought and sold you.

I look at the world and I notice it's turning
While my guitar gently weeps
With every mistake we must surely be learning
Still my guitar gently weeps.

I don't know how you were diverted
You were perverted too
I don't know how you were inverted
No one alerted you.

I look at you all see the love there that's sleeping
While my guitar gently weeps
And I look at you all...
Still my guitar gently weeps.
Je vous regarde tous, en voyant l'amour qui dort ici,
Pendant que ma guitare pleure gentiment.
Je regarde le sol et je vois qu'il a besoin d'un coup de balai,
Et ma guitare continue à pleurer gentiment.

Je ne sais pas pourquoi personne ne vous a dit
Comment libérer votre amour.
Je ne sais pas comment quelqu'un vous a contrôlés,
Ils vous ont achetés et vendus.

Je regarde le monde et je vois qu'il tourne,
Pendant que ma guitare pleure gentiment,
Avec toutes les erreurs, nous devons certainement apprendre,
Et ma guitare continue à pleurer gentiment.

Je ne sais pas comment vous avez été distraits,
Vous avez aussi été pervertis.
Je ne sais pas comment vous avez été inversés
Personne ne vous a alertés.

Je vous regarde tous, en voyant l'amour qui dort ici,
Pendant que ma guitare pleure gentiment.
Et je vous regarde tous...
Et ma guitare continue à pleurer gentiment.



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement