Only a Northern Song

Yellow Submarine, 1969 
 
Yellow Submarine
Only a Northern Song est publiée sur la bande originale du dessin animé Yellow Submarine avec trois autres chansons inédites.

Lorsque le producteur Al Brodax demanda un soir aux Beatles réunis en studio de composer d'urgence une dernière chanson pour le dessin animé Yellow Submarine, George Harrison s'est éclipsé deux heures pour composer une chanson rapide est assez boiteuse, puis la lui a tendue, disant : « Tiens, Al ! C'est juste une chanson venue du Nord [Northern Song] », en allusion à l'origine Liverpuldienne (donc au nord de Londres) des garçons. Cette légende sur la naissance d'Only a Northern Song est pourtant fausse.

En effet, la chanson a été composée à une époque où le film Yellow Submarine n'était qu'une ébauche. Nous sommes en 1967 et les Beatles travaillent d'arrache pied à Sgt. Pepper's. À cette époque, George est particulièrement frustré par sa position dans le groupe. Ses compositions restent mineures au sein des albums des Beatles, les évolutions du style du groupe rendent son rôle de guitariste solo moins important, et la Beatlemania lui pèse. Avec la fin des tournées, le sentiment d'unité du groupe commence à s'effacer ; et George s'affirme désormais en exprimant sa nouvelle spiritualité dans un style indien, notamment avec Love You To.

Qui plus est, alors qu'il devient lentement mais sûrement un compositeur de talent, George se rend compte qu'il est particulièrement lésé par les contrats touchant à l'édition des chansons du groupe. À leurs débuts, les Beatles avaient signé un contrat avec leur manager, Brian Epstein, concernant l'édition de leurs compositions. Une société, Northern Songs Ltd., était chargée de les éditer, Lennon et McCartney, alors deux seuls compositeurs du groupe, tirant chacun 30% de ses revenus. Harrison et Starr, de leur côté, bénéficiaient seulement de 1,6%. Une aubaine puisqu'ils ne composaient pas. Cependant, le contrat n'était pas revu à la hausse trois ans plus tard, lorsque George composait trois chansons sur Revolver. L'inégalité lui semblait insupportable, l'arnaque trop grande.

C'est donc par dépit qu'il compose cette chanson dissonante : les paroles le répètent sans fin. La chanson peut-être mauvaise, elle est faite pour ça, et de toute façon ce sera toujours une Northern Song, nous explique George avec dédain envers son éditeur. Par ce biais, c'est son intérêt décroissant pour le groupe qu'il expose, et le projet ne séduit qu'à moitié les Beatles. Une piste de base est enregistrée tant bien que mal le 13 février 1967, au cours des sessions pour Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, le chant étant rajouté le lendemain. Mais la chanson, jugée mauvaise, est remisée. Sort plutôt adapté, finalement, à une chanson qui dénonce le manque d'attention porté à l'œuvre de Harrison !

Déçu, George repart à ses stylos pour écrire le magnifique Within You Without You : il est certain que Sgt. Pepper n'a pas perdu au change ! Pourtant, Only a Northern Song ne doit pas être rejetée trop vite, et le groupe se tourne à nouveau vers elle au milieu de l'année 1967. Les producteurs du film Yellow Submarine recherchent des chansons originales pour leur dessin animé, et les Beatles ne veulent pas vraiment se fouler pour un projet qui ne les intéresse que moyennement. Les fonds de tiroir sont donc convoqués, et la charge de George est ainsi sauvée. Dès avril, elle fait l'objet de nouvelles séances, notamment avec l'ajout de parties de trompette assez assonantes de McCartney, pour rajouter à l'ambiance volontairement brouillonne.

Musiciens :
  • George Harrison : chant, orgue, bruitages
  • John Lennon : piano, Glockenspiel, bruitages
  • Paul McCartney : basse, trompette, bruitages
  • Ringo Starr : batterie

Le résultat est particulier. Comme un bon vin, et comme beaucoup de ce que fait Harrison, il faut plusieurs fois le goûter pour le saisir. Car sans l'humour de la pique, la chanson ne vaut rien. Que dire de cette cacophonie où les sons se mêlangent de façon anarchique, orgue, percussions, glockenspiel, trompette ? Peu d'intérêt musical. Mais cumulé aux paroles, l'ensemble devient magnifique. George nous ouvre son cœur, ses frustrations, comme il le fera par la suite avec Not Guilty (voir l'album George Harrison). C'est ainsi un témoignage précieux nous confiance ce que signifiait être George Harrison au sein des Beatles.

Publiée sur l'album Yellow Submarine début 1969, Only a Northern Song ne bénéficie pas de la meilleure des visibilités. L'album, en effet, ne compte que six chansons des Beatles (la face B est composée de pistes instrumentales composées par George Martin), et deux de ces six chansons étaient déjà parues précédemment. Il s'agit d'une des deux chansons de Harrison publiées sur le disque, avec It's All Too Much. Malgré leur aspect étrange, ces deux chansons sont la preuve que, dès 1967, George maîtrisait autant le style psychédélique que ses compères. La sortie du disque peu après l'album blanc ne facilite pas les choses pour lui, et les Beatles sont bien conscients de vendre ici un sous-produit auquel ils n'ont prêté que peu d'attention. Il faut attendre 1999 pour que soit publiée Yellow Submarine Songtrack, un album reprenant toutes les chansons du film : cette fois-ci, le public en a pour son argent.

Paroles :
If you're listening to this song
You may think the chords are going wrong
But they're not
He just wrote it like that

When you're listening late at night
You may think the band are not quite right
But they are, They just play it like that

It doesn't really matter what chords I play
What words I say or time of day it is
As it's only a Northern song.

It doesn't really matter what clothes I wear
Or how I fare or if my hair is brown
When it's only a Northern song.

If you think the harmony
Is a little dark and out of key
You're correct, Is nobody there
and I told you is no one there


Si vous écoutez cette chanson,
Vous pouvez vous dire que les accords sonnent faux,
Mais ce n'est pas le cas,
Il les a juste écrits comme ça.

Quand vous l'écoutez tard dans la nuit,
Vous pourriez penser que le groupe n'est pas bien bon,
Mais ils le sont, ils jouent juste comme ça.

Ca n'a pas vraiment d'importance les accords que je joue,
Les mots que je dis ou l'heure qu'il est,
Puisque c'est juste une Northern Song.

Ca n'importe pas vraiment, les habits que je porte,
Ou comment je m'en tire, ou si mes cheveux sont bruns,
Puisque c'est juste une Northern Song.

Si vous pensez que les harmonies
Sont un peu sombres et fausses
Vous avez raison, il n'y a personne ici.
Et je vous ai dit qu'il n'y avait personne ici.

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement